VIBE – Discours principal par Paul Tshuma et Jonathan Sterne

Vibrations

Sous les auspices de l’Université Concordia, le Groupe de travail d’études critiques sur la condition des personnes handicapées présente:

Discours liminaire partagé de VIBE

Joignez-vous à nous pour l’ouverture officielle de VIBE, un symposium international sur les pratiques artistiques des personnes sourdes et handicapées!

Cet événement est GRATUIT 🙂

Boîte noire de l’Édifice EV, SS3, sous-sol
Université Concordia, 1515, rue St Catherine Ouest

Horaire

le vendredi 30 novembre 2018, 18 h à 19 h 30

Interprétation

LSQ, ASL, français et anglais, avec description audiovisuelle en anglais.

Accessibilité

Accessible en fauteuil roulant. Des panneaux de signalisation seront installés sur les lieux pour aider les participants à trouver l’espace. Des panneaux de signalisation seront installés sur les lieux pour aider les participants à trouver l’espace


Première présentation: La musique par les mains d’une personne handicapée

Paul Tshuma

Musicien établi à Montréal et militant en matière des droits des personnes handicapées

Bhekimpilo Paul Tshuma
Paul Tshuma

Je m’appelle Bhekimpilo Paul Tshuma, et je suis né avec un handicap congénital à cause duquel je ne peux marcher. Je suis originaire du Zimbabwe, en Afrique, où j’ai fait la plupart de mes études. En 2001, ma mère, mon frère et moi avons déménagé au Canada. Nous ne connaissions personne, et c’était beaucoup de changement pour nous, sans compter le choc culturel, mais je me suis bien adapté. En 2002, je me suis inscrit à l’Université McGill et j’ai étudié la conception et le développement de logiciels. Pendant mes études, j’ai continué à écrire de la poésie. Finalement, j’ai compilé sept livres, dont cinq ont été publiés. En 2006, j’ai été invité à présenter des œuvres de création lors d’une exposition d’art dans l’Ouest-de-l’Île. De nombreuses choses se sont passé cette année-là, j’avais terminé mes études en informatique, et un nouveau chapitre commençait. En 2007, j’ai décidé de poursuivre ma passion de la musique. C’est alors que j’ai acheté du matériel pour pouvoir écrire ma propre musique. L’année suivante, j’ai commencé à étudier la musique à l’Université Concordia. Pendant que j’étais aux études, mon frère et un de mes amis ont créé un groupe gospel appelé United Tribulation Choir. Le but de la chorale était d’offrir un message d’espoir, d’amour, de joie et d’inspiration à partir de notre propre expérience. J’ai commencé à donner des conférences dans des écoles secondaires, des collèges, des organisations, des universités et des églises. Je parle aux gens de «Surmonter leurs défis, et je parle aussi d’espoir». Par ailleurs, j’ai également entrepris de vérifier des bâtiments qui ne sont pas conviviaux pour les personnes avec différentes capacités de mobilité, et je continue de chercher à accroître l’accessibilité. J’enseigne actuellement le chant, et je travaille sur un documentaire au sujet de ma vie au Zimbabwe et ici, au Canada.


Deuxième présentation: Audible scarification: On Cultures of Loudness and the Normalization of Altered Hearing

Jonathan Sterne

Professeur et chaire James McGill en culture et technologie, département d’histoire de l’art et d’études en communication, Université McGill

Jonathan Sterne
Jonathan Sterne

Les niveaux élevés de pression acoustique produits dans des contextes variés — qu’il s’agisse d’amplificateurs lors de concerts ou de sèche-mains dans les salles de bains — sont généralement abordés comme des problèmes épidémiologiques dont on parle en termes de perte auditive. S’appuyant sur les arguments relatifs aux gains des personnes sourdes (Deaf gain) et aux critiques du modèle médical en matière de handicaps, cet article analyse l’écoute à haut volume comme une pratique collective reliée à la perte auditive.

Jonathan Sterne est professeur en culture et technologie au département d’histoire de l’art et communication à l’Université McGill. Il est auteur de MP3: The Meaning of a Format (Duke, 2012), The Audible Past: Cultural Origins of Sound Reproduction (Duke, 2003); et de nombreux articles sur les médias, les technologies et les politiques culturelles. Jonathan est également rédacteur en chef de The Sound Studies Reader (Routledge, 2012) et coéditeur de The Participatory Condition in the Digital Age (Minnesota, 2016). Ses projets actuels traitent de politiques reliées à l’instrumentation et au traitement de signaux; d’intelligence artificielle et de culture; ainsi que de l’intersection de la technologie et de la perception et des incapacités reliées à des handicaps. Son prochain livre, écrit en collaboration avec Mara Mills, s’intitule provisoirement Tuning Time: Histories of Sound and Speed (Temps d’accord: Histoires de son et de vitesse). Visitez son site Web à http://sterneworks.org.


Commanditaires

CRSH • Concordia Faculty of Arts and Science • Concordia Office of the VP, Research & Graduate Studies • Concordia Research Chair in Mobile Media Studies • Connexions Québec-UK • ACT Project • Together! 2012 • VibraFusionLab • 4th Space • Milieux Institute for Arts Culture and Technology • Participatory Media cluster • The Canadian Consortium on Performance and Politics in the Americas (CCPPA) • Bodies in Translation project

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *