TransCommunicateur (2018)

Vibrations

Artiste: David Bobier

TransCommunicateur (modèle social) 2018
Transcommunicateur (modèle culturel) 2018

Deux «faux» instruments de son et projection sont montés au mur sur des cadres individuels. Des trous perforés dans une partition en papier forment un «négatif» de transcription en braille qui, grâce à l’utilisation d’une boîte à musique, de bandes de partitions perforables, de lumières DEL et de loupes se traduit en sons, vibrations et visualisations. Un objet en bois, en forme de main, offre un accompagnement pour chaque pièce. De petits transducteurs sont montés sur le bout des doigts de chaque main et le spectateur est invité à placer sa main sur la main en bois. Il ou elle peut ainsi ressentir le son au bout de ses doigts, sous forme de vibration, rappelant ainsi la lecture en braille traditionnelle.

L’utilisation de langages codifiés, la mise en parallèle de dispositifs technologiques et l’accent sur l’aspect multisensoriel forment un cadre dans lequel cette œuvre dialogue avec le public de façons plus inclusives. L’objet de cette création est d’encourager un examen plus approfondi de l’utilisation de tous les sens comme canaux de communication et d’échange en explorant les modes de transformation du langage et de la communication d’une modalité à une autre.

Le spectateur est invité à approcher chaque œuvre, à activer les boîtes à musique et à faire l’expérience du son à travers l’ouïe, la vue et le toucher. Le texte original de la transcription en braille pour la partition sonore est monté sur le mur. Le contenu du texte aborde certains aspects des communautés de personnes sourdes et handicapées.

Biographie d’artistes

David Bobier est un artiste médiatique dont la pratique créative se caractérise par la recherche et le développement de technologies vibrotactiles comme moyens d’expression créative. Ce travail a mené à la création de VibraFusionLab (VFL) à London, en Ontario, un centre multimédia multisensoriel créatif qui a acquis une réputation de chef de file en matière d’accessibilité pour le mouvement artistique des personnes atteintes de surdité et handicapées, au Canada et à l’étranger. En tant qu’artiste, sa carrière professionnelle comprend 18 projets d’exposition solo et plus de 30 projets collectifs au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Son travail indépendant en tant qu’artiste et en tant que directeur du VibraFusionLab a été financé par le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de l’Ontario, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, les Centres d’excellence de l’Ontario, le Réseau de centres d’excellence canadiens (RCE GRAND), le Conseil des arts du Québec et le British Council Canada.

Bobier a joué un rôle consultatif dans le développement de programmes d’équité artistique pour les personnes sourdes et handicapées, tant auprès du Conseil des arts du Canada qu’auprès du Conseil des arts de l’Ontario, et il a récemment été invité à participer au Sommet sur les arts à l’ère numérique présenté par le Conseil des arts du Canada. Il a aussi participé, en tant que présentateur, au Global Disability Summit, à Londres, au Royaume-Uni. À deux reprises, Bobier a reçu des fonds du Conseil des arts du Canada afin de poursuivre ses recherches sur le mouvement artistique des personnes atteintes de surdité et des personnes handicapées au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *