Hémo-résonance no 1 (2018)

Vibrations

Artiste: Samuel Thulin

Hémo-résonance no 1 est la première installation dans le cadre d’une série d’œuvres d’art explorant la représentation de données et le soi quantifié en relation avec le diabète de type 1. À travers ce projet, mes mesures de glycémie et les quantités d’injections d’insuline pendant 100 journées sont transformées en résonances que les visiteurs peuvent ressentir lorsqu’ils interagissent avec des médias vibratoires. En me basant sur la visualisation et les sons formés à partir de données, j’explore leurs possibilités de résonance. Dans Hémo-résonance no 1, on présente deux dispositifs vibrotactils aux visiteurs: l’un vibre en fonction de la mesure de ma glycémie, l’autre en fonction de la quantité d’insuline que j’ai injectée par rapport à chacune des mesures. Dans la vidéo synchronisée jointe à l’installation, les mêmes vibrations sont appliquées à une table sur laquelle les bandelettes réactives que j’ai utilisées au cours des 100 journées d’expérimentation ont été déposées. Les résonances appliquées à la table font que les centaines de petites bandes noires et blanches changent constamment de position, créant des motifs fugaces. Ce projet juxtapose ces sensations à la constante recherche de modèles dans les données collectées.

Biographie d’artistes

Chercheur et artiste, Samuel Thulin travaille à l’intersection de la recherche sur la mobilité, la communication et les médias, des études sur le son, et les études critiques sur la condition des personnes handicapées. Il est actuellement boursier de recherches postdoctorales au département des communications de l’Université Concordia, travaillant dans le groupe des médias participatifs de l’Institut Milieux. Dans son travail académique et artistique, il a étudié comment les relations au lieu, à l’espace et à la localisation sont reliées à de multiples (im)mobilités et à l’évolution de la technologie de communication mobile. Dans le cadre de ses plus récents travaux de recherche-création, Thulin explore les supports de vibration et le potentiel du concept de résonance pour contribuer à la compréhension des relations matérielles entre différents types de corps (humains et non humains) offrant une lecture et une expérience particulières de maladie et de handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *